Le domaine ILARRIA
  Historique de l'Appellation
  Le Domaine ILARRIA
  Le terroir
  Le mode de culture
  Cépages
  Image
  Balades
  Nos Produits
  La Boutique
  Informations pratiques
  Contact
Historique de l'appellation Irouleguy

C’est au XIIe siècle que les moines de l’Abbaye de Roncevaux développèrent la culture de la vigne dans la région d'Irouleguy. Située sur la halte la plus haute du chemin de Compostelle, l'abbaye de Ronceveaux y acceuillait très bien les pèlerins : ils pouvaient y trouver le gîte et le couvert gratuitement durant trois jours et trois nuits, de l'eau chaude pour se laver, des coiffeurs et des cordonniers pour y réparer leurs chaussures. Pour fournir des rations de vins aux pèlerins, les moines de Ronceveaux firent planter des vignes dans les coteaux d' Irouleguy et y installèrent  un prieuré sur les lieux actuels du cimetière d’Irouléguy.

Le prieuré des moines de Ronceveaux surplombe le village d'Irouleguy
Le prieuré, entouré d'anciennes stèles discoïdales

A l’époque, la Basse Navarre et la Navarre constituaient une des provinces du Pays Basque. Le premier document écrit concernant le vignoble, signé du vicomte d'Etxeberri d'Irulegi date de 1397.
Au XVIe siècle (en 1512 exactement),  la Basse Navarre devint une partie du Royaume de France d’Henri IV et après la signature du traité des Pyrénées en 1659 les moines durent abandonner les vignes et se retirer dans leur abbaye.

La culture viticole ne s’en arrêtera pas pour autant, les paysans locaux ont su continuer la culture de la vigne sur les mêmes côteaux en développant les surfaces plantées. Ainsi, de 470 ha au XIXème siècle, la surface de vigne passe à 1700 ha au début du XXème siècle dans les cantons de St Jean-Pied-de-Port et de St Etienne de Baigorry.

Les vignes du Domaine Ilarria La baisse de consommation de vin, les guerres mondiales qui auront décimé la main d'oeuvre ainsi que le phylloxéra auront eu raison de la plupart des vignes. Seule une cinquantaine d'hectares seront encore en production à la fin de la seconde guerre mondiale lors de la création du premier syndicat de défense des vins d'Irouleguy. S'ensuivra l'obtention de l'appellation VDQS en 1953 et de l'AOC Irouleguy en 1970.

Aujourd’hui, 230 hectares répartis sur quinze villages des vallées de St Jean-Pied-de-Port et de St Etienne de Baigorry forment le vignoble d’Irouléguy : 30 hectares pour la production de blanc et  200 hectares pour la production de rosé et de rouge (chiffres de 2011).

| Newsletter | Recommander | Carte du site | Partenaires | Mentions légales | Contact | Qui sommes nous ? |